Les probabilités de remporter un pari pmu

Au même titre que l'espérance de gain, les probabilités mathématiques devraient jouer un rôle prépondérant dans les prises de décisions au turf. Même les turfistes amateurs qui construisent eux-même leurs propres pronostics font intervenir cette notion sans s'en rendre compte. C'est notamment au travers de la notion de probabilité que l'ont peut faire intervenir le hasard inhérent à toute course hippique. La probabilité de réussite d'un pronostic est une valeur normalisée entre 0 et 1. Elle est souvent ramenée à un pourcentage, appelé aussi pourcentage de réussite du pronostic. Quoi qu'il en soit, plus la probabilité est élevée, plus il y a de chance que le pronostic soit gagnant.

Les probabilités dans le turf

La probabilité est une notion très importante au pmu. C'est un élément clé du processus de construction d'un bon pronostic pmu. Le meilleur pronostic pour une course pourrait par exemple se déterminer très simplement en faisant toute les combinaisons possibles à partir de l'ensemble des partants de la course et en ne gardant que celle dont la probabilité de victoire est la plus élevée. Encore faut-il être en mesure de calculer cette probabilité. Mais il n'y a pas que la probabilité de victoire du pronostic qu'il est important d'estimer lorsqu'on joue au turf, il faut aussi être en mesure d'analyser la probabilité de gain de chaque type de pari afin d'identifier les plus rentables.

Les probabilités de réussite d'un pronostic pmu

Appelé aussi taux de réussite

La probabilité de gain d'un pari pmu diminue lorsque le rapport augmente

Deuxième aspect des probabilités dans les courses hippiques, la probabilité de gain de chaque type de pari doit être étudiée précisément lors de chaque course pmu. Plus un type de pari est complexe, plus les gains sont élevés et la probabilité de gain est faible. Et c'est précisément là que se pose le problème de rentabilité. Faut-il préférer faire des paris qui rapportent peu avec une probabilité de gain élevée ou faire des paris qui rapportent beaucoup mais avec une probabilité de gain faible ? Faire ce choix va dépendre essentiellement des moyens financiers de chaque turfiste, mais si l'on ne parle que de rentabilité pure, il est nettement préférable de favoriser les jeux à faible rentabilité mais à forte probabilité de gain. Dans ce domaine, le pari simple placé est de loin le pari le plus rentable sur le long terme. Cependant, il faut être un parieur extrêmement rigoureux pour s'en tenir scrupuleusement à une stratégie basée uniquement sur du simple placé. On peut dire que la probabilité de gain d'un pari diminue avec le nombre de chevaux à sélectionner. Ainsi un pari en jeu simple gagnant a une probabilité de gain plus élevée que le quinté, mais le pari en jeu simple gagnant à une probabilité de gain plus faible que le pari en jeu simple placé. Les options ordre, désordre, placé, combiné, champ total, champ réduit, etc. viennent encore compliquer le choix du parieur. Pour arbitrer dans le choix d'un pari en fonction de la probabilité de gain, on peut suivre les classement suivants :

Type de pari : simple > couplé > 2 sur 4 > trio > tiercé> multi > quarté > quinté
Placement : placé > gagnant
Ordonnancement : désordre > ordre

On classe à part toutefois les formules champ et combiné car elles modifient le montant de la mise de base ce qui a évidemment des conséquences sur la rentabilité du pari, mais d'un point de vue strict de la probabilité de gain, le champ total est évidemment la formule de pari avec la probabilité de gain la plus élevée :

Formule de pari : champs total > champ réduit > combiné

Nous vous conseillons aussi la lecture de l'article suivant :
Comment l'espérance de gain mathématique peut vous aider à faire le bon pari ?