Comprendre le galop pour faire de bon prono

Le galop est l’une des deux catégories de courses hippiques proposées pour les courses support des paris. Parmi les 6 disciplines de courses hippiques, le galop en compte 4, ce qui fait du galop le type de course le plus représenté. Historiquement le galop est le type de course le plus ancien, les premières courses ayant eu lieu dès le Moyen Age en Angleterre.

Les différentes épreuves hippiques de galop

Le galop se compose de deux types d’épreuves : le plat et l’obstacle et il est évident qu’on pronostique pas une course de plat comme une course d’obstacles.

Les courses de plat

Le principe des courses de plat est très simple : il s’agit de parcourir le plus vite possible une distance déterminée. Différent facteurs peuvent influencer les chevaux d’une course de plat comme la position à la corde, le poids, la distance, etc. La course de plat la plus célèbre est le Prix de l’Arc de Triomphe qui se court le premier dimanche de mois d’octobre à Longchamp sur le piste de 2 400 m.

Les courses d’obstacles

Il s’agit de courses hippiques dans lesquelles les participants doivent parcourir une piste le plus rapidement possible en sautant un certain nombre d’obstacle. Il existe trois catégories de courses d’obstacle.

Le saut de haies

Chevaux engagés dans une course de saut de haies

Il s’agit de la catégorie de courses d’obstacles la plus "facile". Dans cette discipline, les obstacles sont composés de buissons de 110 cm de hauteur et de 80 cm d’épaisseur. tous les obstacles sont identiques et le parcours en compte au minimum 7. Ces épreuves constituent le point d’entrée pour les courses de steeple-chase.

Le steeple-chase

Les courses de steeple-chase se différencient des courses de saut de haies par la diversité des obstacles que le cavalier et sa monture vont devoir franchir durant la course. Le plus connu des obstacles de ce type d’épreuve est appelé Rail Ditch And Fence, il s’agit d’une obstacle de 410 cm de long et de 160 cm de haut. Il est couramment appelé "juge de paix" par les turfistes car il permet généralement de départager les chevaux encore à égalité dans la course avant son franchissement. Le course de steeple-chase la plus connue est le Grand Steeple-Chase de Paris qui se déroule sur l’hippodrome d’Auteuil durant le mois de mai.

Le cross-country

Chevaux qui sautent un obstacle de type rivière dans une course de galop

Contrairement aux autres épreuves d’obstacles, le cross-country à pour objectif de se rapprocher d’une course d'obstacles en pleine nature. La piste est donc essentiellement composée d’obstacles naturels : cours d’eau, obstacle en terre, etc. Ces courses sont particulièrement appréciée du public pour le spectacle particulièrement impressionnant qu’elles offrent, notamment en raison des chutes spectaculaires qui peuvent avoir lieux lors des franchissements d’obstacles.

Impact de la distance sur le prono des courses de galop

La distance est un facteur très important pour la réalisation du meilleur pronostic dans les courses de galop. Chaque cheval a une distance de prédilection. Contrairement au trot ou il n’est pas rare de voir un trotteur s’engager sur des courses avec des distances radicalement différentes, au galop c’est plutôt exceptionnel. La distance de prédilection d’un cheval de galop se détermine après plusieurs courses et le ressentie du jockey est primordial pour aider l’entraîneur à situer le cheval. Ainsi les chevaux présentant une très bonne tenue (endurance à l’effort) se tourneront vers des courses de plus de 5 000 mètres alors que les chevaux disposant d’une très bonne pointe de vitesse seront orientés vers des courses de 1 600 mètres. Au delà de la vitesse, ses capacité de saut seront bien entendu évaluée pour savoir s’il est préférable de l’orienter vers le plat ou l’obstacle.
En plat, les distances de courses varient entre 1 600 mètres et 2 400 mètres, pour les courses d’obstacle, les distances varient entre 3 000 et 7 000 mètres en général.

Pourquoi il n’y a pas de chrono au galop ?

Pas de chrono dans les courses de galop car il est très difficile de comparer les performances sur les différentes pistes des hippodromes.

Le trot est une allure mécanique qui permet certaines comparaisons entre trotteurs dans la mesure où tous vont courir à la même allure sans mauvais jeu de mot. Or au galop, tout les partants ne vont pas forcément "se donner" à fond sur toute la course. Pour une même distance et sur un même hippodrome les stratégies peuvent être différentes et les chronos peuvent être très différents car l’idée n’est pas de gagner à tout prix, mais bien de gagner, avec le minimum d’effort pour préserver le capital forme du cheval. Voilà pourquoi on ne trouve pas d’information chronométrée sur les performances des chevaux de plats.

Les types de départ au galop

Pour les courses de plat, le départ est donné dans des stalles. Une stalle est une sorte de box dans lequel le cheval entre quelque minutes avant le départ de la course. L’entrée dans les stalles est un moment très important, il peut être très stressant pour le cheval et cela peut le perturber pour la course. Même un cheval qui n’a pas peur de l’entrée dans la stalle peut être mis mal à l’aise par la peur ressentie par un de ces congénères lui aussi sur le point de prendre part à la course. La présence d’un cheval trop nerveux dans une stalle perturbe les chevaux des stalles voisines. En fonction de la position à la corde et de la nervosité des chevaux, il est parfois nécessaire de modifier le pronostic pmu de la course.