Distance de course et pronostic hippique

La distance de course varie en fonction de la discipline et de l'hippodrome. Au plus court, une piste de courses hippiques fait 1 000 mètres tandis que les pistes les plus longues peuvent atteindre presque 6 000 mètres. En proposant des pistes dont les distances sont différentes, les sociétés de courses proposent des conditions permettant à chaque type de cheval de pouvoir s'imposer. En effet, tous les chevaux n'ont pas la même affinité pour une distance donnée, et on peut même classer les chevaux en deux grandes catégories : les chevaux de vitesse et les chevaux de tenue. Les chevaux n'ont évidemment pas les mêmes performances selon les distances de courses, ce qui fait de ce critère l'un des plus importants à prendre en compte lors de l'analyse des conditions de courses pour faire un bon prono pmu.

Comprendre l'influence de la distance sur le pronostic

La plupart des hippodromes ne diposent pas de pistes assez longues, il est donc nécessaire de faire plusieurs fois le tour pour atteindre la distance de l'épreuve.

L'objectif de l'étude de la distance de course est de pouvoir établir, si ce n'est une distance de succès pour chaque partant, au moins une plage de distance dans laquelle le partant est à l'aise statistiquement. Cette analyse devra être conservée car elle pourra être réutilisée lorsque le cheval sera à nouveau au départ d'une course dont on souhaite établir le pronostic. C'est toujours long au départ mais progressivement, cette étape d'analyse deviendra de plus en plus rapide, mais aussi de plus en plus pertinentes au fur et mesure que la base de connaissance sur les distances de prédilection des chevaux va se remplir.

Les différentes distances de course

On peut décomposer les courses en 5 grandes catégories, qui sont chacune associée à une classe de type de cheval de course : les sprinters, les flyers, les milers et les marathoniens.

Les distances

La première catégorie contient les courses pmu de 1 000 à 1 200 mètres. Sur cette distance, c'est bien entendu la vitesse qui prime et ont dit qu'il s'agit de courses pour les sprinters.
La deuxième catégorie correspond aux courses de turf d'une distance comprise entre 1 200 et 1 400 mètres : les chevaux qui excellent sur cette distance sont les flyers.
Pour les distances de 1 400 à 1 600 mètres, on parle de milers car 1 miles (unité de mesure de distance anglo-saxonne) fait 1 600 mètres.
Les classiques évoluent dans des distances de 2 000 mètres en 2 400 mètres. 2 000 mètres est devenu la distance standard pour les courses internationales, alors qu'en France on préfère encore la distance de 2 4000 mètres.
Les marathoniens sont des chevaux qui courent des distances comprises entre 2 400 et 5 800 mètres.

Cheval de vitesse et cheval de tenue

Un cheval est dit de vitesse lorsqu'il est à l'aise sur les courses de faibles distances. A l'inverse un cheval de tenue sera plus à l'aise sur la longueur, il sera plus endurant et pourra soutenir un effort plus longtemps, par contre sa pointe de vitesse est généralement moins bonne que celle d'un cheval de vitesse.

Connaître les qualités d'un partant en ce qui concerne son appétence à la distance est très important pour faire le prono., il existe notamment un certain nombre d'indice qui permettent aux pronostiqueurs de classer les chevaux dans ces différentes catégories pour pouvoir anticiper les résultats dans une course.

Trouver la distance de prédilection d'un cheval de course

Pour connaître la distance de prédilection d'un cheval, il faut tout d'abord s'appuyer sur celui qui le connaît le mieux : son entraîneur. C'est en effet la personne qui l'aura vu le plus souvent courir, et ce dans des conditions les plus diverses. Son intérêt est en outre de présenter son cheval sur des distances de course dans lesquelles il va briller. D'autant plus qu'en gagnant, le cheval prend confiance. Il faut être bien conscient que lorsqu'un cheval de course se lance sur un hippodrome, il ne sait pas sur quelle distance il va courir. En faisant courir le cheval sur une distance trop longue, il finira à bout de souffle et gardera donc une très mauvaise impression, ce qui ne le confortera pas pour la course suivante. Au delà des différents tests que l’entraîneur va donc faire faire à son cheval au cours de son élevage, il y aussi l'analyse de la morphologie du cheval et son étude comportementale qui vont permettre de classer le cheval comme étant un sprinter ou un cheval de tenue. Les chevaux présentant une large cage thoracique et de bons nasaux sont très souvent de très bon chevaux de tenues. Sur des courses de sprints par exemple, ces chevaux peuvent surprendre dans des positions de corde défavorables car ils sont en mesure de soutenir un effort qu'un vrai sprinter ne pourra pas faire.

Conseils pour intégrer la distance de course dans l'analyse du prono pmu

Pour faire votre pronostic, il est donc conseillé d'étudier l'historique des performances de chacun des partants de la course, notamment dans des conditions identiques afin de pouvoir établir un premier classement. Étudiez aussi plus généralement les performances du cheval sur ses différentes distances de course afin d'établir son profil prédominant (vitesse ou tenue). La discipline a aussi une grande influence sur les performances d'un partant pour une distance donnée.

La distance est donc un point crucial dans l’étude des conditions pour faire le pronostic de la course. N'oubliez pas toutefois que pour une même distance, les comparaisons peuvent ne pas être systématiques entre les partants : les pistes peuvent être différentes (topologie, type de sol, etc.), le cheval peut courir déferré, la discipline, etc. Rapportez donc toujours votre analyse aux conditions complètes de la course.

Pour approfondir le sujet :
Le numéro de corde peut-il influencer votre sélection au turf ?