La piste

La piste est l’une des conditions de courses dépendant de l’hippodrome qui a le plus de conséquences sur les performances des chevaux. Tous les chevaux sont affectés, notamment par la nature et l’état de la piste sur laquelle il vont courir, mais tous ne le sont pas de la même façon, ce qui aura nécessairement un impact sur votre pronostic hippique.

La piste a une influence directe sur les performances des chevaux

Le Mâchefer est une piste très dure qui est très utilisée pour les courses de trot.

La piste d’un hippodrome est, comme la piste d’un circuit de formule 1, un élément déterminant quant à la façon dont le cheval va pouvoir courir.
La piste en mâchefer de Vincennes présente l’avantage d’être relativement stable au cours de l’année, de par la nature même de son revêtement quasi insensible aux intempéries. En revanche c’est une piste particulièrement abrasive qui peut abîmer la corne des chevaux, raison pour laquelle le déferrage sur ce type de piste se réfléchit à deux fois...

Les conditions météorologiques et l’entretien des pistes peuvent par ailleurs conduire à différentes qualités de terrain, sur les pistes engazonnées évidemment, mais aussi sur les pistes en sable qui changent beaucoup avec l’hydrométrie et qui peuvent devenir un véritable enfer à courir.

Chaque cheval présente une appétence à un type de piste, à un type d’état de la piste et à une distance de course particulièrement dans le cas des pistes en herbe. En identifiant les types de terrains dans lesquels un cheval est à l’aise, le turfiste est en mesure d’optimiser son pronostic pmu lorsque qu’une course se présente avec les bonnes conditions.

Les différents types de piste

Il existe 6 types de pistes utilisées pour les courses hippiques :

  • Herbe
  • Sable fibré
  • Cendre
  • Sable
  • Pouzzolane
  • Mâchefer
  • Gazon

Connaître les particularités de ces pistes d’hippodrome peut s’avérer capital pour faire un prono gagnant.

Les pistes en herbe

C’est incontestablement le type de sol le plus répandu pour les pistes d’hippodrome. Historiquement, les premiers hippodromes disposaient tous des pistes en herbe, plus ou moins bien entretenues. Avec le développement des courses de chevaux, les hippodromes les plus prestigieux ont mis en place des procédures d’entretien très pointues et l’herbe a été remplacée par un gazon qui est presque aussi bien soigné que celui d’un terrain de golf.

L'étude des pistes des hippodrome sous la gestion de France Galop apporte des informations très intéressantes pour ajuster le pronostic selon les conditions de terrain.

France-galop a fait réaliser une étude très intéressante sur l’état des pistes engazonnées dont il a la gestion (hippodrome d’Auteuil, Chantilly, Deauville, Longchamp, Maisons-Laffitte et St Cloud). Cette étude, même si elle ne révèle rien d’inattendu, souligne le fait que pour des surfaces qui semblent identiques en apparence (gazon), la sensibilité aux tassements (la fermeté de la piste en quelque sorte) est différente en fonction des hippodromes. Ainsi le sol de l’hippodrome de Maisons-Laffitte est très argileux, ce qui provoque des difficultés quant à l’évacuation de l’eau en cas de pluie, malgré la présence abondantes de limons dans le sol. Ce n’est pas le cas des hippodromes de St Cloud et Auteuil qui disposent d’un sol plutôt sableux, permettant une meilleure évacuation des précipitations. Toutefois, dans le cas de l’hippodrome de St Cloud, la teneur en sable n’est pas uniforme sur toute la piste, ce qui peut conduire à des différences notables de l’état de la piste, alors que dans le cas d’Auteuil où la piste a été créée artificiellement, le sable en sous sol a été épandu de façon plus homogène.

L’herbe est utilisée aussi bien pour les épreuves de trot que de galop, et les courses d’obstacles ont systématiquement lieu sur des pistes engazonnées afin de préserver les articulations des chevaux, les autres surfaces étant beaucoup trop dures pour amortir les réceptions de sauts d’obstacles.

Les pistes en sable / fibre / PSF

Les pistes à base de sable sont moins répandues mais avec l’apparition des PSF (Piste en Sable Fibré) depuis le début des années 2000, elles ont tendance à se démocratiser. L’intérêt des pistes en sable fibré c’est qu’elles présentent une plus grande constance malgré les variations climatiques, ce qui permet une exploitation de la piste tout au long de l’année. L’inconvénient de ce type de piste, c’est qu’elles sont vraiment à part, et qu’on ne peut les assimiler ni à des terrains secs, ni à des terrains souples. Il faut donc connaître l’appétence du cheval pour ce type de piste pour pouvoir ajuster le pronostic. Son historique de performances sur les autres surfaces devient donc d’une utilité relative.
On dénombre une quinzaine d’hippodromes disposant de PSF, essentiellement en province et surtout dans le sud de la France.

Évidemment, le sable étant un support très meuble, il ne constitue pas une surface de choix pour la traction d’un sulky : les PSF sont donc réservées pour les épreuves de galop.

Les pistes en cendrée, pouzzolane et mâchefer

Toutes ces pistes aux revêtements durs sont supports des épreuves de trot. La pouzzolane est une roche naturelle constituée de projections volcaniques. Mélangée avec la terre de la piste sous forme de poudre, elle donne une couleur rouge orangée caractéristique et très reconnaissable. Les propriétés de la pouzzolane facilitent l’évacuation de l’eau et le drainage de la piste.
Quant au mâchefer, c’est un résidu issue de la combustion du charbon. De couleur noire, particulièrement dur, il donne des pistes de turf très rapides, mais nécessite un entretien méticuleux. L’une des plus célèbres pistes en mâchefer est la piste de Vincennes qui est constituée d’une épaisseur de 20 cm de mâchefer.

Le pénétromètre pour estimer l’état d’une piste

Au-delà des considérations générales qu’il est bon de connaître sur les hippodromes disposant de pistes en herbe, il est crucial de s’appuyer sur l’état du terrain le jour de la course pour ajuster son pronostic de turf. Dans le cas des pistes en herbe, le terrain est qualifié à l’aide d’un pénétromètre. Le pénétromètre est un simple poids en forme d’obus, qu’on laisse tomber au sole d’une hauteur fixe prédéfinie. On mesure alors l’enfoncement du pénétromètre dans le terrain. Un pénétromètre de 3.4 signifie qu’il s’est enfoncé de 3.4 cm dans le sol. Plus la valeur est élevée, plus le terrain est souple.
On distingue ainsi différents états possibles pour un terrain de turf :

  • très léger,
  • léger,
  • bon,
  • souple,
  • très souple,
  • collant,
  • lourd,
  • très lourd

Chaque cheval a une plage de terrain pour laquelle ses performances seront maximales et on ne peut les connaître à priori. C’est seulement à partir de l’étude de l’historique des courses d’un cheval qu’on peut déterminer ses terrains préférés et en tenir compte dans les pronostics pour ses prochaines courses.
Certains chevaux adorent par exemple les terrains lourds, on les appelle des "nageurs".
D’autre seront au contraire plus à l’aise sur des terrains secs.

L’état de la piste : une variable qui peut bouger !

L'entretien des pistes en gazon assure une homogéneité de la surface.

Suivant la nature de la piste, nous avons vu que l’état d’une piste pouvait changer au cours des saisons et des journées, en fonction de la météo du jour mais aussi de la météo de la veille !
En réalité, l’état d’une piste change même d’heure en heure, au cours de la réunion, au fur et à mesure du déroulement des courses.
Par exemple un terrain souple en début de réunion vers 12h en automne peut devenir léger en fin de réunion vers 17h si la journée est ensoleillée ou souple, voire très souple, si la journée a été humide. La nature du terrain évolue aussi en fonction du nombre de courses précédemment courues. Il est ainsi courant qu’une position à la corde pour une course de galop soit avantageuse en début de réunion sur un terrain souple. Mais la piste va se dégrader avec le passage des chevaux, la rendant particulièrement souple en fin de réunion ce qui peut être handicapant pour le cheval de corde selon son appétence pour ce type de terrain. Etudiez donc attentitevement l'état du terrain et le numéro de corde des chevaux de votre prono pour éviter les mauvaises surprises.