Base de donnée hippique

Une base de donnée informatique est un conteneur informatique (un espace de stockage) organisé permettant la restitution de données pour le traitement par un système d'information. Dans le cas des courses de chevaux, la base de donnée peut contenir par exemple les performances de chaque partant, les caractéristiques de chaque hippodrome, les spécificités de chaque discipline de course. La base de donnée constitue le lien entre l’informatique et les pronostics hippiques. Les bases les plus simples peuvent contenir juste les informations pour une course, c'est par exemple le tableau des partants pour une course du jour et les bases de données les plus élaborés peuvent contenir plusieurs millions d'informations comme l'historique complet d'un cheval avec tous ses résultats ainsi que ceux de l'ensemble de ses adversaires.

La base de donnée est indispensable aux pronostiqueurs

Pour construire un pronostic pmu, le pronostiqueur a besoin de connaître les informations de chaque acteur de la course. Il peut ainsi faire des croisements pour établir dans un premier temps une sélection des partants dont le nombre va dépendre du type de pari recherché puis ensuite faire une prédiction (un prono) de l'arrivée en ordonnant cette sélection. Plus le nombre de données disponibles est élevé et plus on peut estimer que le pronostic sera bon, encore faut-il être en mesure de pouvoir traiter ces données.

Une base de donnée hippique pour quoi faire ?

La base de donnée doit donc permettre de stocker de façon structuré les informations nécessaires à l'analyse de chaque course en vue de faire le meilleur pronostic. Dès lors que le volume dépasse plusieurs dizaines de milliers de données, le moyen le plus efficace pour stocker les données est sans conteste la base de donnée. Par nature, elle va être organisée et elle assure la cohérence des données tout en limitant la redondance qui alourdit les processus de traitement. Elle va permettre à un pronostiqueur de retrouver facilement toutes les informations concernant une course ou un partant avec par exemple :

  • les adversaires qu'un cheval a déjà battu,
  • les jockeys avec lesquels il a déjà couru,
  • ses performances dans une discipline particulière,
  • les conditions de ferrures avec lesquelles il a fait les meilleurs résultats,
  • l'hippodrome sur lequel il gagne le plus souvent,
  • etc.

Vous l'aurez compris, la base de donnée hippique est l'outil de travail du pronostiqueur. Dans le cas de Boturfers, le pronostiqueur est un algorithme (même plusieurs pour être exact) informatique, il est donc en mesure de traiter beaucoup plus de données qu'un être humain et bien plus rapidement. Chaque jours, de nouvelles données sont ajoutées à la base afin d'augmenter la pertinence des pronostics.

La base de donnée pmu est un élément indispensable au calcul du pronostic pmu Boturfers.

La base de donnée turf de Boturfers

La première version du site web Boturfers a vu le jour en 2007 mais la construction de la base de donnée hippique sur laquelle s'appuie les algorithmes à commencer bien avant cette date. Une fois la modélisation effectuée, la base a été alimentée chaque jour avec les informations de chaque partants (jockey, cheval, entraîneur, éleveur) mais aussi toutes les données relatives à la course (météo, type de piste, état de la piste, hippodrome, discipline, distance, etc.). Le nature du contenu de la base a évolué aussi en fonction du développement des algorithmes de création des pronostics Boturfers. En effet, chaque nouvelle version des algorithmes a pour objectif d'améliorer la modélisation du contexte d'une course hippique afin d'augmenter les performances des pronostics pmu (rentabilité, taux de détection, classification des courses, etc.). A ce titre, de nouvelles variables sont régulièrement prises en compte pour augmenter encore la qualité des prédictions ce qui conduit à la modification du contenu de la base, et parfois même à sa réorganisation. Aujourd'hui la base de donnée Boturfers, c'est entre autre :

  • 186 554 courses hippiques (pmu, pmh et courses étrangères),
  • 175 445 chevaux (mâles, femelles, hongres, etc.),
  • 15 876 jockeys,
  • 15 127 entraîneurs,
  • 393 hippodromes.

A lire également :
Comment l'intelligence artificielle peut aider les pronostiqueurs ?