Tout ce que vous devez savoir pour gagner au Géant avec nos pronostics

Retour au blog

Par L'équipe Boturfers, le 09/10/2015
Mots-clés de l'article : type de pari analyse
Nouveau type de pari LeTurf : Le Géant
- Nouveau type de pari LeTurf : Le Géant -

Le 26 septembre 2015 l’opérateur de pari hippique Leturf (émanation du journal Paris-Turf) a lancé un nouveau jeu baptisé : le Géant.
Les règles de fonctionnement de ce nouveau pari sont assez simples : il s’agit d’un jeu dit vertical, puisque qu’il s’exerce le long de plusieurs courses, mais qui diffère cependant du classique report (qui comme son nom l’indique reporte les gains acquis sur le pari suivant pour tenter de provoquer un effet boule de neige, mais nous aurons l’occasion de revenir dans une future communication sur les spécificités de ce dernier) sur plusieurs points comme nous le verrons par la suite.
Pour le Géant, il y a un rapport unique, résultant d’un partage équilibré entre les gagnants.
Ce nouveau pari n’est disponible pour le moment que le samedi et le dimanche et ne s’applique qu’à une seule réunion (ensemble des courses de la journée se déroulant sur un hippodrome donné).
Il s’agit là probablement d’une période d’essai, la fréquence proposée pourrait augmenter à terme. Ce fut par exemple le cas au PMU avec la course dite Événement (le quinté) qui, à l’origine, ne se courait que le week-end pour finalement devenir quotidienne.

Dans le cas du pari Géant de LeTurf, il s’agit de trouver un cheval placé dans chacune des courses de la réunion sélectionnée.
Rappelons qu'en pari placé il n’y a que 2 places payées en cas de moins de 8 partants, qu’il y en a 3 entre 8 et 16 partants et qu’au-delà de 16 partants 4 places sont prises en compte par cet opérateur (le seul à proposer cela, ce qui constitue un supplément avantageux que nous étudierons une autre fois).

Certains verront là une démultiplication des paris n’apportant rien de plus aux turfistes.
D’autres trouveront le jeu novateur en permettant notamment de s’intéresser à l’ensemble des courses et non à une seule ou deux principales, certaines courses mineures étant peu jouées.
Lorsqu'aucun joueur n’aura trouvé de combinaison gagnante, une cagnotte se verra créditée pour la fois suivante. Le plafond que celle-ci pourrait atteindre dépendra alors de la sagacité des parieurs, des montants d’enjeu et de la réserve de clients de l’opérateur de paris hippiques Leturf.
C’est bien entendu encore une fois les probabilités (résultats estimés) et les statistiques (résultats constatés) des grands nombres qui, en se rejoignant, imposeront au final leurs lois.
D’où l’angle d’attaque essentiellement mathématique que nous allons prendre dans cet article, mais sans difficultés techniques, rassurez-vous !

On peut imaginer que chaque parieur ira de ses favoris personnels et qu’il élargira plus ou moins son ticket suivant la difficulté réelle ou supposée de chaque course. Il lui en coûtera donc la simple multiplication entre eux des nombres de chevaux sélectionnés pour chaque course, par exemple dans le cas d'une réunion comptant 8 courses :

Numéro de la course 1 2 3 4 5 6 7 8
Nombre de chevaux retenus 2 1 3 2 3 4 2 3

- Exemple de sélection de chevaux pour le pari Géant -


Dans ce cas le montant des enjeux correspond simplement à la multiplication du nombre de chevaux retenus pour chaque course de la réunion, soit :
2 x 1 x 3 x 2 x 3 x 4 x 2 x 3 = 864 mises

Attention, cela ne signifie pas 864 € à débourser pour le joueur mais dix fois moins, soit 86,40 € car la base d’enjeu sera de 10 cts avec toutefois un minimum de 1 €.
Avec cette sélection, notre parieur tente 864 lignes de paris dont il espère qu’au moins une sera gagnante. En effet plusieurs peuvent s’avérer l’être, étant donné que plusieurs chevaux peuvent se placer dans une même course.

Comment parier en Géant ?
- Les règles pour parier au Géant -

Comment se fait la redistribution des gains ?

On pourrait se dire qu’avec ses 864 combinaisons possibles notre parieur a ratissé large.
Nous allons voir qu’il n’en est rien, bien au contraire et qu’il va falloir s’armer de patience.
L'opérateur annonce un rapport moyen estimé, après test, à 2 914 €. Ce montant peut paraître alléchant en premier abord mais un peu de réflexion mathématique amène très vite à le trouver finalement très peu attrayant.

Un rapport moyen estimé pas si "géant"

En effet, regardons tout d’abord les chiffres d’une manière très grossière. Dans une réunion qui serait a priori très facile c’est à dire présentant des favoris très fiables, on peut estimer la chance de se placer de chacun à 60 % et, toujours dans le même optimisme, limitons le nombre de courses à 7.
Ainsi la probabilité de voir le favori de chaque course se placer est alors de 0,6 puissance 7 (0,6 multiplié 7 fois par lui-même) soit environ 0.028. En prenant l’inverse de ce nombre (1/ 0.028) on obtient environ 36 ce qui signifie qu’il faudra attendre en moyenne d’avoir joué 36 courses pour en toucher une (et bien souvent d’attendre d’en jouer jusqu’à une centaine ou plus en raison des écarts prévisibles à cette moyenne).
Ceci resterait cependant très intéressant en comparaison du rapport moyen attendu d’environ 2 900 € puisque 1 ligne sur les 7 favoris nous reviendrait à 1 € : soit 36 x 1 risqués pour 3 000 € récupérés !
Mais nous ne venons pas de découvrir le Graal du turfiste car, bien entendu, la réunion sur laquelle portera le Géant sera, par choix de l’organisateur de pimenter le jeu, beaucoup plus compliquée à gérer.
On peut s’attendre à y trouver jusqu’à 9 courses avec une réussite à la place du favori qui pourrait chuter à 30 %. Par le calcul précédent nous arriverions cette fois à une session gagnante chaque 25 400 tentatives ! Et oui ça se gâte, car nous sommes-là, pour ceux qui ont quelques souvenirs du lycée, dans une progression dite géométrique, autrement dit en progression exponentielle ; cela commence doucement puis cela s’emballe de plus en plus, ce qui est donc le cas de notre nombre de combinaisons à effectuer.

Le Géant dans la réalité

Précisément, si nous regardons les 2 premiers résultats du Géant :

DateRéunionNb coursesRapport du Géant
26/09/2015Auteuil821 020.22 €
27/09/2015Vincennes937 848.05 €

- Les premiers rapports du pari Géant -


Nous constatons tout d’abord l’étrange distorsion entre le rapport moyen annoncé de 2 900 € et ces deux premiers résultats 10 fois supérieurs.
Il semble que ce premier week-end ait généré 2 cas de figure assez atypiques, quelques courses s’étant avérées très complexes à déchiffrer ou ayant subit des déroulements particuliers.
Les prochains résultats du jeu et l’équilibre qu’il va trouver seront riches d’enseignements.
De même, quid de l’effet cagnotte ? Son existence-même tend à prouver que les créateurs du jeu anticipent sa croissance vers un pactole attractif donc qu’un nombre (à estimer) de sessions ne verront probablement pas de gagnants. Là encore l’avenir nous éclairera.
Cependant, en ludographie financière, avoir quelques longueurs d’anticipation sur les autres joueurs peut s’avérer prépondérant. C’est ce que nous tentons de faire ici en vous donnant les meilleurs conseils pour appréhender ce nouveau pari.

Le cadre désormais exposé, la question plus concrète qui vient est :

Quel est le nombre optimal de chevaux à sélectionner par course pour avoir une chance raisonnable de ne pas donner uniquement des coups d’épée dans l’eau ?

Cette question se décline elle-même en 3 sous-questions :

  • Qu’elle est la sélection optimale pour chaque course ?
  • Qu’est-ce qu’une chance raisonnable ?
  • Est-il possible d’approcher ou d’atteindre une zone de rentabilité à ce jeu ?

Combien faut-il jouer de chevaux par course ?

Sur le nombre de chevaux à retenir dans chaque course, nous nous placerons dans le cadre le plus rationnel qui puisse se trouver en privilégiant deux critères majeurs :

  • la difficulté de la course qui déterminera le nombre de chevaux à retenir
  • le classement des chevaux selon une procédure performante et froide

Froide signifie ici non humaine c’est-à-dire que le choix ne sera pas affecté de subjectivité ou d’affectivité mais sera effectué par un programme spécialisé, tel le fameux joueur inhumain cher à Dostoïevski dans son roman Le Joueur. Celui-ci ne tiendra pas compte de ses échecs ou de ses envies mais analysera toujours de façon optimale et objective les chances en jeu tout en s’appuyant sur des bases de données gigantesques et toujours accessibles, qualités mêmes du traitement informatisé.
Et dans ce domaine, autant s'appuyer sur la référence, à savoir le pronostic Boturfers.

Afin de s’attaquer au premier point reprenons d’abord les résultats des 2 premières réunions jouables avec ce type de pari.

Le prono Boturfers a-t-il permis de toucher ou d’approcher un (voire les deux) pactole ?

Avant d’y répondre il convient de se donner une limitation en terme de moyens. En effet, il est toujours possible de trouver une combinaison gagnante en utilisant tous les chevaux disponibles mais la dépense serait alors astronomique, irréalisable et bien au-delà de tout bénéfice espéré.
Le rapport moyen annoncé est d’environ 2 900 €. Autorisons-nous alors à sortir de notre poche 2 500 € (rappel : en réalité on pourra se contenter de sortir 250 € mais restons à référence usuelle de 1 €).
Le gain relatif, (2900 – 2500) x 100 / 2500 = 16 % serait alors très satisfaisant (400 mises nets donc 40 € au plancher d’enjeu).

Vous avez compris que nous avons d’emblée renoncé à réaliser un hold-up irréaliste qui consisterait à ne jouer que quelques lignes au petit-bonheur la chance pour espérer décrocher immédiatement la timbale. Non cette approche là, relève plutôt de la loterie et l’on voit bien que seule la masse de parieurs permettra qu’il émerge quelques chanceux gagnants quand il y en aura !
Mais comme pour le Loto, il est surtout probable que l’on restera tout le reste de notre vie de turfiste à passer à travers, même si jouer modestement et symboliquement est une approche tout à fait respectable (qui ne tente rien n’a rien et si la baraka s’en mêle…).
D’un autre côté, manipuler la somme annoncée plus haut de 250 € n’est pas à la portée financière ou psychologique du premier, ni du deuxième venu mais nous verrons ultérieurement comment adoucir la note.

Que pouvons-nous donc mettre en œuvre avec les 2 500 mises dont nous disposons ?

Dans le cas des 8 courses à Auteuil du samedi 26 septembre, la racine 8ème de 2 500 nous autorise 2,67 mises par course mais tout va dépendre de la disposition de ces mises car il ne s’agit là que d’une  moyenne, ainsi en poussant à un extrême un peu farfelu, 14 chevaux sélectionnés dans la 1ère course puis 1 seul dans les 7 autres reviennent à….14 € ! (14 x 1 x 1 x 1 x 1 x 1 x 1 x 1 = 14)  (1,4 € en réalité dans le cas des 10 cts)

Alors qu’avec 2 chevaux par course, il nous faudra 256 mises (2 puissance 8), restant ainsi bien en deçà de notre plafond à 2 500. Quant à 3 chevaux par course (3 puissance 8), nous explosons cette fois, et de loin, nos capacités avec 6 561 mises nécessaires.
On voit donc toute la difficulté à maîtriser ce genre de progression non linéaire.
 
D’autre part le pronostic pmu Boturfers avait classé les courses comme suit  :

N° course 1 2 3 4 5 6 7 8
Difficulté Course pmu facile selon Boturfers Course pmu facile selon Boturfers Course pmu très difficile selon Boturfers Course pmu facile selon Boturfers Course pmu difficile selon Boturfers Course pmu de difficulté moyenne selon Boturfers Course pmu moyennement difficile selon Boturfers Course pmu très difficile selon Boturfers

- Difficultés des courses à Auteuil le 27/09/2015 -


La répartition adéquate du nombre de chevaux à retenir pourrait donc être par exemple : 1 cheval pour les courses faciles, 2 chevaux pour les courses jouables, 3 chevaux pour les courses difficiles et 4 chevaux pour les courses loteries. En appliquant ce mode de sélection des chevaux sur la réunion d'Auteuil, nous aurions donc sélectionné 18 chevaux pour un enjeu total de 1 x 1 x 4 x 1 x 3 x 2 x 2 x 4 = 192 mises. Comme nous nous sommes autorisés 2 500 mises, nous disposons donc encore d'une bonne marge de sélection. En choisissant de sélectionner un cheval de plus dans toutes les courses, nous atteignons 7 200 mises (soit soudainement presque 40 fois plus !), hors donc des possibilités de notre porte-feuille, limité on le rappelle, à 2 500 mises.

On voit que l’espace restant pour glisser quelques chevaux supplémentaires s’est vite refermé. Difficulté d’autant plus grande qu’un nouveau cas de figure pourra être l’apparition d’une 9ème course (difficile par exemple) en vertu de laquelle il nous faudra ajouter 3 chevaux, nous hissant à 7 200 x 3 = 21 600 mises.
Autre possibilité contre nous : une course facile qui disparaîtrait au profit d’une course loterie, etc.

On semble donc se diriger vers une sélection mal-taillée qui serait, toujours pour le même exemple à Auteuil :
1      2      5      1      3      2      4      4      
Soit un enjeu de 960 mises qui nous obligerait tout de même à être victorieux 1 coup sur 3 (car 3 x 960 = 2 880 mises d’enjeu contre un gain espéré de 1 x 2 900 €)

Pour quel résultat ?

Nous allons tenir un résonnement à rebrousse-poil auquel nous ne ferons pas dire plus qu’il ne peut mais qui permettra de circonscrire un peu plus la problématique.

Combien de mises aurait-il fallu aux Boturfers pour toucher les deux premiers Géants ? Et y aurait-il eu dégagement d’un bénéfice ?

Géant du 26 septembre 2015 à Auteuil

Ci-dessous est reproduite la grille des pronostics Boturfers pour le samedi 26 septembre 2015 à Auteuil.
- En vert foncé et gras le premier cheval retenu qui s’est placé
- En vert clair et gras les autres chevaux s’étant également placés
- En jaune pâle les non-partants de dernière minute non éliminés car annoncé trop tard pour un recalcul du pronostic
- En colonne grise le nombre de chevaux nécessaires pour trouver le premier placé
- En colonne de droite le nombre de mises nécessaires par multiplication des chevaux

Diff. Pronostic 1er placé Mises
1 Course pmu facile selon Boturfers 2 4 7 1 5 3 6   1 1
2 Course pmu facile selon Boturfers 2 3 1 4 6 7 5   1 1
3 Course pmu loterie selon Boturfers 8 1 2 9 4 5 10 7 11 11
4 Course pmu facile selon Boturfers 3 6 1 2 5 4 7   1 11
5 Course pmu difficile selon Boturfers 1 9 5 3 10 6 11 8 5 55
6 Course pmu jouable selon Boturfers 5 11 4 10 1 3 8 6 2 110
7 Course pmu jouable selon Boturfers 2 8 4 1 12 7 10 3 1 110
8 Course pmu loterie selon Boturfers 2 1 5 18 14 3 13 9 1 110

- Prono Boturfers sur le Géant du 26/09/2015 -

En moyenne sur cette réunion il aurait donc fallu jouer 2.9 chevaux par courses pour empocher le rapport Géant avec les pronostics Boturfers.
Prenons maintenant quelques instants pour analyser ces résultats. Ce qui saute tout d’abord aux yeux est la grande efficacité de la ségrégation des courses opérée par nos algorithmes de classement des courses puisque les 3 courses faciles et 1 course jouable ont réussi en un seul cheval alors que les courses difficiles et loteries ont plus résisté en général, comme prévu par nos algorithmes.
La 3ème course est d’ailleurs passée complètement à travers !
D’autant plus étonnant qu’il s’agissait ce jour-là de la course du Quinté qui est habituellement la plus étudiée et dans laquelle les chevaux sont généralement bien situés.
Dans ce cas d’aucun placé, qui restera exceptionnel, on peut choisir de considérer comme premier placé théorique le plus petit numéro à venir des non-retenus (ici, comme ni le 3 ni le 6 ne se sont placés, on prend en compte le 11 qui s’est réellement placé, il arrive ainsi en 11ème position après les 8 retenus, puis le 3 et le 6). C’est une méthode au hasard fixée une bonne fois pour toute donc indépendante de notre bonne ou mauvaise volonté (d’ailleurs pas forcement la plus logique puisque c’est la plus petite cote restante qui devrait être prise en compte mais à ce niveau de non-favori cela n’a plus guère d’importance).
A noter en outre, que dans la dernière course de cette réunion, le 2 termine placé sur LeTurf uniquement car il fini 4eme et LeTurf paye en placé jusqu'à la quatrième place dans les courses de plus 16 partants.

On est étonné de constater que malgré cette terrible 3ème course, 110 mises auraient suffit à capturer les 21 020 € du rapport !
Il s’agit bien évidement d’un effet d’optique probabiliste et d’une construction toute théorique qui rejoint notre exemple extrême du début de ce sujet.
Ainsi, en terme de nombre moyen de chevaux par courses nous passerions à 2.9 qui, mis en puissance 8 (car 8 courses), demanderait quelques 5 000 mises (revoir explication plus haut).
Nous débordons déjà les 2 900 € de rapport estimé mais comme cette fois le rapport réel emporte tout avec ses 21 020 € nous nous en sortirions au-delà de nos espérances. Mais impossible de conclure, et c’est logique, au regard d’une seule tentative.

Géant du 27 septembre 2015 à Vincennes

En voici la grille sur le même principe que la précédente.

Diff. Pronostic 1er placé Mises
1 Course pmu jouable selon Boturfers 7 10 11 4 9 8 5 1 1 1
2 Course pmu difficile selon Boturfers 9 12 8 13 6 15 17 3 7 7
3 Course pmu difficile selon Boturfers 12 11 4 3 2 10 1 9 3 21
4 Course pmu difficile selon Boturfers 9 15 8 2 1 4 13 3 2 42
5 Course pmu difficile selon Boturfers 16 3 15 11 14 5 12 6 1 42
6 Course pmu jouable selon Boturfers 6 1 7 9 3 12 2 8 2 84
7 Course pmu jouable selon Boturfers 8 13 6 11 2 7 3 9 2 168
8 Course pmu jouable selon Boturfers 11 8 10 2 7 12 6 9 3 504
9 Course pmu loterie selon Boturfers 11 18 4 10 16 12 6 13 6 3024

- Prono Boturfers sur le Géant du 27/09/2015 -

En moyenne il aura donc fallu jouer 3 chevaux par courses dans cette réunion (détail de la réunion) pour espérer décrocher le géant avec le pronostic pmu de Boturfers. Cette fois le pronostic Boturfers a su capter toutes les courses en 8 chevaux maximum (ce qui sera logiquement la grande majorité des cas) avec une moyenne exactement à 3 chevaux par courses.
Paradoxalement la grille parfaite (la plus courte théorique) aura nécessité cette fois 3 034 mises alors que la précédente avec son cheval en 11ème position a été moins gourmande (on retrouve le phénomène décrit plus haut à savoir que la géométrie de la grille importera énormément.
Néanmoins nous voilà de nouveau satisfait (rappel du rapport : 37 848 €). La grille moyenne (3 puissance 8) aurait, elle, nécessité 6 561 mises ce qui reste toutefois dans nos cordes vu de nouveau l’ampleur du rapport.

Tout est-il si rose ?
Non car dans la 1ère journée (le 26 septembre) nous n’aurions rien obtenu en 2.9 mises moyennes (arrondi à 3) ni non plus lors de la 2ème journée (le 27 septembre) puisque dans les deux cas 2 courses nous auraient échappé si nous avions retenus seulement les 3 premiers chevaux sélectionnés de chaque course.
Il fallait s’y attendre, car si les événements restaient dans leur moyenne, la notion même de moyenne n’aurait plus lieu d’être, c’est une tautologie !
Il nous faut donc encore travailler notre copie.

Ces premières approches par deux versants différents nous ont permis d’un peu mieux cerner les chiffres qui organiseront le devenir de ce nouveau jeu et de commencer à quantifier ce qu’on sera en droit ou non d’en espérer, notamment sur la base performante du pronostic Boturfers.

Les deux réunions suivantes

Effectuons le même travail d'analyse sur les deux réunions suivantes ouvertes au pari Géant, à savoir les réunions du week-end du 3 et 4 octobre 2015.

Géant du 3 octobre 2015 à Longchamp

Le rapport du Géant pour cette réunion est de 759.88 €.

Diff. Pronostic 1er placé Mises
1 Course pmu facile selon Boturfers 2 3 4 5 7 1 6   1 1
2 Course pmu loterie selon Boturfers 14 5 11 4 10 1 7 6 3 3
3 Course pmu jouable selon Boturfers 4 7 6 8 5 3 2 1 1 3
4 Course pmu jouable selon Boturfers 6 4 8 1 2 7 3 5 1 3
5 Course pmu facile selon Boturfers 6 1 2 4 5 8 3 7 1 3
6 Course pmu jouable selon Boturfers 2 6 1 4 3 5     1 3
7 Course pmu difficile selon Boturfers 8 10 2 3 14 5 13 4 2 6
8 Course pmu loterie selon Boturfers 10 7 9 3 13 19 12 16 1 6

- Prono Boturfers sur le Géant du 03/10/2015 -

Cette fois ci il n'aurait fallu jouer que 1.4 chevaux par course en moyenne pour décrocher le Géant. On remarque que cette fois dans la course quinté (la 2ème) le prono Boturfers a porté à la 3ème position de sa sélection le 6ème favori à la cote, le 11 Atomos, coupant ainsi par 2 le nombre de combinaisons éventuelles à établir.
Après le manque de réussite des fois précédentes, le balancier est passé de notre côté et sur cette réunion les pronostics ont été particulièrement efficaces.

Qu'est ce que cela donne coté rentabilité ? Géant en 3 donc mais on rappelle que 3 chevaux combinés sur 8 courses nécessitent 6 561 mises. Sauf que ce jour-là, de nombreux parieurs ont également brillé et que le rapport s’est écroulé à... 759.88 € ! En cause : une plus grande lisibilité des courses et réussite supérieure des favoris, fait prévisible d’après le décalage entre rapport moyen annoncé et les deux rapports déjà observés sur le week-end précédent. Mais même avec un si faible rapport, en jouant systématiquement les 3 premiers chevaux de nos pronostics en Géant, soit 656.10 € de mises, on dégage tout de même un bénéfices de plus de 100 €.

On se consolera en vérifiant que la grille parfaite Boturfers, elle, n’aurait coûté que... 6 mises et le jeu sur nombre moyen de chevaux (1.4 puissance 8) seulement 14.75 mises (rapport 54 fois).
Il semble donc exister une frange théorique pour tenter de bâtir une stratégie rentable sur ce type de pari à partir des pronostics pmu Boturfers.

Géant du 4 octobre 2015 à Longchamp

Le rapport du Géant pour cette réunion est de 16 835.03 €.

Diff. Pronostic 1er placé Mises
1 Course pmu facile selon Boturfers 2 1 8 7 6 5 3 4 1 1
2 Course pmu facile selon Boturfers 11 6 8 3 5 1 7 10 2 2
3 Course pmu jouable selon Boturfers 2 11 13 3 8 12 1 7 5 10
4 Course pmu loterie selon Boturfers 13 9 16 1 8 15 3 7 1 10
5 Course pmu loterie selon Boturfers 19 1 4 2 8 15 13 5 4 40
6 Course pmu loterie selon Boturfers 17 18 13 8 14 15 4 5 5 200
7 Course pmu jouable selon Boturfers 8 6 1 9 5 11 13 2 1 200
8 Course pmu facile selon Boturfers 5 6 10 7 8 11 1 3 4 800
9 Course pmu loterie selon Boturfers 4 8 3 14 5 13 15 7 1 800

- Prono Boturfers sur le Géant du 04/10/2015 -

On remarque au passage que dans l’Arc de Triomphe (4ème course), le double tenant du titre le n° 9 Trève bien que finissant 4ème voit sa place validée (plus de 16 partants) et que le pronostic a donné les 4 premiers de la course en 5 (et d’ailleurs les 5 premiers en 6 avec le 15).
On observe, outre la grande différence d’avec la grille précédente, que :
1. la grille idéale (la plus courte théorique) coûte 800 mises théoriques
2. la grille par nombre moyen de chevaux (2.7 puissance 9) environ 7 500
3. les 3 chevaux n’auraient pas même pu le décrocher (car 2 courses en 5 et 2 autres en 4)

On voit qu’il reste du chemin à parcourir. Mais seulement 4 réunions ont été étudiées et, qui plus est, présentant des profils plutôt aux extrêmes. Il nous reste encore quelques outils pour les décortiquer un peu mieux et voir si le fruit de notre travail pourrait s’avérer juteux.

En conclusion

Cette étude a mis en évidence qu'il existe des réunions sur lesquelles le pari Géant est clairement rentable avec les pronostics Boturfers, d'autant plus que, comme nos abonnés le savent déjà, nos pronostics sont redoutables sur certains hippodromes. En outre beaucoup de paramètres restent à explorer : discipline, moyenne des difficultés des courses de la réunion, etc. Nous allons lancer une backtest de grande ampleur sur l'historique de notre base afin d'identifier les profils des réunions dans lesquelles nos pronostics sont rentables pour ce nouveau type de pari afin de pouvoir les jouer dès que LeTurf les ouvrira au pari Géant. Nous allons poursuivre l'analyse de ce type de pari et nous ne manquerons pas bien évidemment de vous tenir au courant de nos résultats et de vous les faire partager.