La rentabilité des paris pmu

Beaucoup de turfistes considèrent à tort que pour être rentable, un pronostic pmu doit juste être gagnant. C’est vrai, mais c’est incomplet. Pour rentabiliser au maximum les pronostics, il convient de tenir compte aussi des prélèvements et des taux de redistribution des gains de chaque bookmaker. Si vous ne savez pas que ces taux de redistribution varient en fonction des types de paris, il vous est vivement conseillé de lire la suite.

Augmenter la rentabilité du pronostic pmu avec le pari simple

Le Taux De Redistribution (TRJ) aux turfistes est la proportion des sommes gagnées par les turfistes par rapport à la totalité de leurs mises. Plus ce taux est élevé, et plus les gains des joueurs seront gros. Il faut savoir qu’en France, l’état impose un taux de redistribution maximal de 85 % pour les paris hippiques. Ce qui veut dire qu’en étant le seul joueur à parier sur une course hippique (ce qui n’est bien évidemment pas possible), en pariant 100 euros sur la course, le joueur peut espérer récupérer, au maximum, 85 euros. Autant dire que c’est parce que beaucoup de joueurs perdent que certains gagnent. Mais ce taux de retour aux joueurs varient également en fonction des types de paris. Le tableau ci-dessous indique les TRJ des principaux types de paris, au PMU :

Le taux de retour aux joueurs (TRJ) est nettement plus avantageux pour les paris en jeu simple. Le quinté n'est pas un bon jeu pour les turfistes.
Type de parisTRJ
simple84.40 %
couplé74.60 %
2sur475.00 %
trio77.00 %
tiercé79.90 %
quarté76.90 %
quinté71.50 %
multi69.30 %

Ces données sont extraites directement du règlement du PMU (page 13) et ne tiennent pas compte du taux de déduction progressive en cas de gros gains, qui vient encore diminuer le TRJ pour tous les types de paris, sauf pour le jeu simple car les rapports en simple ne dépassent jamais 500€.

Comme on peut le voir, le pari en jeu simple est de loin le plus rentable. Certes les rapports moyens sont moins élevés mais en gagnant avec un pronostic en jeu simple, vous valorisez votre pronostic et tout le travail d’analyse et de préparation d’au minimum 4.50 % par rapport au tiercé, et de plus de 15 % par rapport au multi. Et si en plus on tient compte du fait que le jeu simple placé est de loin le pari avec le taux de réussite le plus élevé, rien ne justifie d’aller tenter le diable avec d’autres types de paris, sauf si bien sûr vous cédez à la tentation de décrocher un hypothétique jackpot...

A lire également :
Peut-on vivre de ses gains aux courses pmu ?
Les méthodes et les stratégies au turf pour gagner
Au turf, on gagne toujours à bien gérer ses gains et ses pertes
Cote et rapport : comprendre comment sont liées ces deux notions.