Le pari mutuel

Avant de devenir le nom du bookmaker leader des paris hippiques en France, le pari mutualisé est avant tout un principe de pari. Selon ce principe, l’ensemble des enjeux pariés par les turfistes est rassemblé en une masse commune puis redistribué aux gagnants proportionnellement au montant de leurs mises individuelles sur chaque combinaison. Le pari sur une course pmu ne suit pas les mêmes règles que sur les autres évènements sportifs.

Tous les paris hippiques suivent la règle du pari mutualisé

Depuis la loi du 2 juin 1891, le seul principe de jeu légal sur le territoire français pour les paris hippiques est le pari mutuel. C’est aussi un principe qui est aujourd’hui majoritairement adopté dans le monde pour tous les paris sur le turf. De part son non intéressement dans le résultat de l’épreuve, le pari mutuel permet au bookmaker de garantir aux parieurs une éthique et une transparence dans la prise des paris. Le bookmaker n’est donc intéressé que par le volume total des paris sur lequel il prélèvera une commission. Il a donc tout intérêt à favoriser la prise des paris en proposant notamment de nouvelles technologies (application mobile, etc.), et de nouveau type de paris pour attirer les parieurs, même ceux qui ne connaissent absolument rien aux courses hippiques (formule de pari Spot).

Pari mutuel versus pari à cote fixe

Initialement, les paris sur les courses hippiques se faisaient à cote fixe, c'est-à-dire qu’au moment de la prise du pari, une cote était établie entre le preneur et le donneur (le bookmaker et le parieur) et noté dans un cahier (book) avec le montant de la mise effectué. A l’arrivée de la course pmu, si le pronostic du parieur était gagnant, le gain était versé sur la base de la cote fixée au moment du pari. Ce mode de fonctionnement régit encore de nos jours la prise de paris dans de nombreuses disciplines sportives. Le pari à cote fixe, entièrement basé sur la compétence du coteur à prévoir au plus juste l’issue de l’évènement sportif, peut entraîner des dérives car le bookmaker est directement intéressé par l’issue de l’évènement, ce qui peut entraîner des dérives car les sommes d’argents mises en jeu sont colossales.

Pour en savoir plus :
Les bookmakers dans le domaine des pronos turf
L'encadrement législatif des paris hippiques