Quel pronostic pour le prix de Diane ?

Retour au blog

Par L'équipe Boturfers, le 14/06/2016
Mots-clés de l'article : analyse prix diane statistique cote PMU

Le Prix de Diane, une course mythique

C’est la 167e édition du Prix de Diane qui va se dérouler le dimanche 19 juin 2016, comme très souvent, à l’hippodrome de Chantilly.
Le Prix de Diane, pour les néophytes, c’est LA course de plat à ne pas rater, un événement hippique célèbre dans le monde entier pour sa course évidemment, mais aussi pour ses chapeaux et son concours d’élégance.
Parrainée par HERMES pendant un certain temps, cette année encore c’est LONGINES qui sponsorise l’épreuve.
Réservée aux pouliches de 3 ans, c’est une course de Groupe I, le plus haut niveau mondial, qui se court sur une distance classique de 2 100 m et qui est dotée d’une très belle allocation de 1 000 000 EUR, dont une récompense de 571 400 EUR au vainqueur.

Les hashtags pour suivre / commenter cet événement : #PrixdeDiane #Longines

Périmètre de l’étude

Passons aux choses sérieuses avec l’analyse à proprement parlé des précédentes réunions. Nous avons analysé les 10 derniers prix de Diane, soit 124 chevaux dont seulement 10 vainqueurs : Star of Seville, Avenir Certain, Trêve, Valyra, Golden Lilac, Sarafina, Stacelita, Zarkava, West Wind, Confidential Lady.
Pour donner un peu de consistance à toutes les statistiques de ces courses, nous allons nous attacher à analyser les chevaux qui ont fait partie des 3 premiers à l’arrivée, autrement dit ceux qui se sont placés. Ce qui nous fera un panel de 30 chevaux qui sont montés sur le podium, versus 94 qui n’ont pas rapporté un centime aux parieurs qui avaient misé sur eux, du moins en jeu Simple !

Analyse de la distribution des cotes

L’analyse des courbes de distribution des cotes PMU va permettre d’isoler tout de suite le profil type des chevaux à retenir si vous voulez parier rapidement.
Ça ne remplacera pas un bon pronostic pour le Prix de Diane, fait à l’ancienne avec le papier, ou avec nos algorithmes, mais il est tout à fait possible d’avoir un premier aperçu des forces en présence avec la seule information des cotes. Rappelons que les cotes seront par ailleurs affichées en live sur l’hippodrome de Chantilly le jour J.

Premier enseignement, une évidence pour certains : oubliez les gros tocards sur votre ticket ! Même si dans cette course on trouve des chevaux avec des cotes à plus de 100 contre 1, aucun de ces chevaux n’a fini la course dans les 3 premiers.
Mieux : oubliez ceux qui cotent plus de 60/1 !

Si vous jouez la place, oubliez les chevaux avec une cote PMU > 60

En regardant de plus près la distribution, il saute aux yeux que, sans grande surprise, ce sont les chevaux qui ont une cote < 20 qui ont le plus de chance de se placer. Autrement dit les favoris. Précisément, ils représentent 70 % des heureux élus.
Le favori est donc, encore une fois, incontournable dans ce type de course à événement.

70 % des chevaux placés ont une cote PMU < 20

Pas grand chose de nouveau sous le soleil, poursuivons l’analyse.

Répartition des chevaux gagnants et placés selon la cote entre 2006 et 2015
- Distribution des cotes des gagnants / placés dans le Prix de Diane de 2006 à 2015 -

L’évolution des cotes : faut-il y faire attention ?

Si la corrélation entre la première cote PMU - qui est publiée en fin de matinée - et la dernière cote PMU - qui n’est connue qu’à l’arrivée de la course - est assez évidente, on peut se poser la question de savoir s’il existe des différences notables de comportement entre l’évolution de la cote des chevaux placés et celle de ceux qui ne finissent pas placés.

Les deux graphiques ci-dessous nous apportent un éclairage intéressant sur ce sujet.
A gauche, en vert, les chevaux non placés. On voit que des chevaux qui ont ouvert à 100/1 par exemple, peuvent terminer à moins de 50/1. L’inverse est aussi vrai quoi que moins fréquent.
A droite, en orange, les chevaux qui ont terminé dans les 3 premiers. Ce qui saute aux yeux, c’est que pour le coup, des chevaux qui ont commencé avec une première cote à 100/1, et qui sont montés sur le podium, ça ne court pas les rues ! Seulement 2 chevaux sur les 30. Moins de 10 %. Mais attention aux conclusions hâtives, ce ratio est sensiblement le même sur l’autre catégorie de chevaux.

Évolution des cotes (première cote et cote finale) du Prix de Diane des course de 2006 à 2015
- Évolution des cotes PMU dans le Prix de Diane des courses de 2006 à 2015 -

Alors que nous apprend réellement ce graphique ?
Quel les chevaux qui se placent ont, globalement, une cote qui évolue peu. Si elle n’évoluait pas du tout, tous les points se situeraient sur une belle droite de pente 1 passant par l’origine.

Privilégier plutôt les chevaux avec une cote stable

Et qui sont les chevaux qui ont la cote la plus stable ?
Vous l’aurez compris, ce sont les favoris…
Le Prix de Diane est encore une course de favoris, mais nous allons voir plus en détail quels critères peuvent faire la différence.

L’influence de la corde au Prix de Diane

Course de plat oblige, difficile de passer sous silence l’analyse de la corde. Pour rappel, le N° de corde indique le “couloir” de départ du cheval, comme dans une course de 100 m.
Le N°1 est le numéro le plus proche de la lice. Pour celles et ceux qui veulent approfondir leurs connaissances sur ce sujet, nous vous renvoyons à notre article consacré à la corde.
Le sujet est d’autant plus chaud à Chantilly où certains vous diront que “oui, il faut privilégier les petits numéros de corde… sauf sur le parcours de 2400 m”
Le Prix de Diane se court sur celui de 2 100 m, alors on fait quoi ?
Place aux statistiques !

Position à la corde en fonction du rang moyen  dans les Prix de Diane de 2006 à 2015
- Influence de la corde dans le Prix de Diane des courses de 2006 à 2015 -

Le graphique ci-dessus illustre le “rang moyen” des 124 chevaux ayant couru le Prix de Diane à Chantilly, en fonction de leur numéro de corde.

Plus il est petit et mieux c’est.

A noter qu’au delà du N°10, il n’y a plus forcément 10 chevaux pour le calcul. Pour le numéro de corde N°17 par exemple, il n’y a qu’un seul cheval, Queen’s Jewel, qui avait couru à cette position en 2015 et qui n’a rien fait du tout. Donc par défaut, rang de 10. Attention donc à la représentativité des classes.

Au demeurant, les numéros de corde 3 et 4 ressortent très nettement comme étant des positions avantageuses.
Et ça fait sens : les numéros de corde 1 et 2 ont certes l’avantage d’être au plus près du tracé mais présentent pour les chevaux qui occupent ces postes, le risque de se faire enfermer par la concurrence. Les N°3 et 4 offrent donc un compromis intéressant.

Les N° de corde 3 et 4 semblent donner un certain avantage

Grâce à l’excellent logiciel de turf Pronostats, nous avons pu qualifier les 124 chevaux avec le critère “a tiré un bon numéro de corde”. Il vaut 1 s’il est validé et 0 s’il n’est pas validé. Le but de cette manipulation est de calculer le rang moyen des chevaux qui valident ce critère et de le comparer à celui des chevaux qui ne valident pas ce critère.

Le rang moyen du premier groupe est de 5.11
Le range moyen du second groupe est de 6.76

Nous observons une différence de moyenne de 6.76 - 5.11 = 1.65
Les chevaux ayant tiré un bon numéro de corde gagneraient donc en moyenne 1.65 place.
Mais cette différence est elle statistiquement significative ?

Un test T de Student va nous donner la réponse.
Le T ressort à -2.4211, la p-value, le degré de significativité est de 0.01695, ce qui est inférieur à 0.05.
Nous pouvons donc rejeter l’hypothèse d’égalité de ces deux moyennes, avec un risque alpha de 5 %.
Ce qui veut dire que si effectivement la corde ne jouait aucun rôle, il y aurait 5 % de chance d’observer un tel écart.

Plus prosaïquement et en résumé :

Pour le prix de Diane, les petits numéros de corde ont une meilleure réussite

Nous en avions eu l’intuition avec le graphique du rang moyen en fonction de la corde, nous l’avons à présent validée mathématiquement de façon un peu plus conventionnelle.

Ces autres critères qui comptent (beaucoup)

Mais la corde ne fait pas tout, loin de là !
Indépendamment de toute information apportée par la cote, voici une liste de critères que nous avons identifiés comme étant pertinents pour réaliser un pronostic PMU pertinent, spécifiquement pour le Prix de Diane.

Le cheval parfait

  • Il a déjà gagné sur ce type de sol : la piste du Prix de Diane à l’hippodrome de Chantilly est de l’herbe, les chevaux qui apprécient ce revêtement seront donc à surveiller. Mais attention au pénétromètre ! Avec tout ce qu’il a plus ces derniers jours, il se pourrait que le terrain soit encore gorgé d’eau, donc particulièrement lourd. Les chevaux nageurs risquent d’avoir un avantage sur les autres concurrents !
  • Il a été rentable en SG sur les 12 derniers mois : un gage de qualité supplémentaire pour le parieur qui aura régulièrement parié en simple gagnant sur ce cheval, si sur l’année écoulée le bilan est positif, c’est une raison de plus pour le retenir dans son ticket...
  • Il est régulier : à musique équivalente, préférez le cheval qui a montré le plus de régularité au cours de ses sorties.
  • Il a une réussite en gagnant supérieure à 10 % en cette période : la saison joue un rôle non négligeable dans les performances d’un cheval. Soyez-y attentif !
  • Il a gagné au moins une fois lors de ses 3 dernières courses : une victoire récente est toujours appréciable, le cheval est en forme et il pourrait ré-itérer.

Portrait robot du Jockey idéal

  • Il a déjà gagné avec ce cheval : ces acolytes se connaissent déjà, c’est bon signe. Ils ont déjà gagné ensemble ? C’est encore mieux ! La relation entre le cheval et son jockey est difficile à mesure mais une victoire en commun est toujours un signal positif.
  • Il court plusieurs courses dans la journée : mais pourquoi diable un jockey qui court plusieurs courses dans la journée réussirait il mieux qu’un jockey qui ne court que le Prix de Diane ? Un critère amusant qui ressort mais qui peu s’expliquer de deux façons : i) parmi les jockeys qui ne courent que le Prix de Diane, on trouve des jockeys étrangers : voyage fatiguant, jetlag, mauvaise connaissance de l’hippodrome… autant de facteurs qui peuvent expliquer une contre performance (exception à la règle, le jockey italien Lanfranco Dettori, qui a remporté 2 victoires sur 3 prix de Diane courus !) ii) pour les jockeys qui ne courent que le prix de diane dans la journée, on peut penser qu’ils se mettent inconsciemment plus de pression que ceux qui courent plusieurs courses… plus de stress, moins de réussite, l’équation n’est pas nouvelle.

Les entraîneurs les plus qualifiés pour gagner cette course

  • Il a gagné plus de 10 % de ses courses sur cet hippodrome au cours des 12 derniers mois : un entraîneur qui connaît bien Chantilly à donc statistiquement plus de chances de gagner qu’un entraîneur qui va découvrir cet hippodrome. Est-ce vrai pour tous les hippodromes ? Pas toujours. Mais ça l’est pour Chantilly ;)
  • Ses chevaux de 2 ans se sont placés dans plus de 30 % de leurs courses au cours des 12 derniers mois : un critère intéressant qui traduit la capacité de l’entraîneur à entraîner des chevaux précoces et à les faire rapidement monter en puissance.

Bilan : quel pronostic pour le Prix de Diane ?

Nos algorithmes ont terminés le calcul de notre premier pronostic et une fois n'est pas coutume, à l'occasion de ce Prix de Diane, nous le communiquons ici gratuitement :

10 - 13 - 2 - 7 - 8 - 6 - 5 - 12 (maj le 19/06/2016 à 10h09)

Bien entendu, les habitués de nos pronostics savent que nous pouvons être amenés à recalculer ce pronostic jusqu'à 10 minutes avant le départ de la course pour prendre en compte certains changements susceptibles d'en modifier la fiabilité (non partant, changement météo important, changement de jockey, etc.). Nous vous conseillons donc de repasser sur cette page avant le départ de la course pour bénéficier de notre prono. à jour. Nous vous conseillons aussi de bien prendre en compte l'indicateur de difficulté des courses établie par nos algorithmes avant de faire vos paris, cela pourra vous éviter de vous aventurer sur un paris un peu trop spéculatif. Enfin, pour ceux qui souhaitent compléter notre pronostic par leur propre analyse, nous vous recommandons le très bon logiciel Pronostats, il vous permettra de faire votre propre pronostic, en vous appuyant pourquoi pas sur les critères énoncés ci-dessus.

Pour finir

Du côté des parieurs, cette course sera support pour le quinté de dimanche. Comme d’habitude, nous recommandons de privilégier le Jeu Simple, en Gagnant ou en Placé, mais vu les circonstances et surtout les enjeux qui seront amassés sur cette course, il sera très tentant de faire un ticket pour le quinté, avec le favori en base, mais pas forcément à la 1ère place… Sur un pareil événement, si vous visez le jackpot, il faut savoir sortir des sentiers battus et des pronostics gratuits donnés par la presse !

Si vous envisagez d’assister à cet événement mondial unique en son genre, et que vous vous demandez comment vous habiller, sachez qu’il n’y a pas de dress code, de tenue vestimentaire obligatoire, du moins si vous ne concourez pas au concours d’élégance !
Vous pouvez réserver vos billets pour le Prix de Diane 2016 sur le site de France Galop, il vous en coûtera 8 EUR (à partir de, car si vous voulez trôner à la table de Diane, l’addition monte à 149 EUR).
Nous espérons que la météo sera de la partie, c’est vraiment un moment très agréable à passer entre amis et / ou famille.
Venez tôt et amenez votre pique nique !
Pour celles et ceux qui ne pourront pas se déplacer, il reste évidemment la télévision, la course sera retransmise en direct sur Equidia et très certainement sur France 3.