Type de pari sur les courses hippiques

A l’origine, les premiers paris sur les courses de turf consistent à trouver le cheval gagnant ou les deux premiers chevaux. Afin de diversifier l’offre, la notion d’ordre a été introduite par André Carrus en 1954, créant ainsi des gains avec des rangs différents.

La multiplication des types de paris permet d’attirer régulièrement de nouveaux parieurs

C’est aussi en 1954 qu’André Carrus propose le Tiercé comme nouveau mode de pari, combinant lui aussi des rapports ordre et désordre. Puis c’est au tour du quarté de faire son apparition en 1976, le quinté est ensuite lancé en 1989 puis le 2 sur 4 en 1993. Le dernier type de pari proposé par le PMU date d’avril 2007 avec le Quadrio. Chaque type de pari possède ses spécificités, tous les turfistes devraient les connaître parfaitement pour toujours être en mesure de faire le bon choix de pari en fonction de la configuration de la course. En outre, le taux de reversement des enjeux diffère en fonction du type de paris, là encore, il s’agit d’un facteur que les parieurs ne doivent pas négliger dans leurs prises de paris, car tant qu’à gagner, autant gagner le maximum.

Les types de paris classiques

Il existe 8 types de paris que l’on va retrouver chez tous les bookmakers et qui rassemblent la majorité des paris effectués sur chaque course hippique. Chacun de ces type de paris offre différents formules permettant d’augmenter les chances de gain : le pari combiné, le champ total et le champ réduit. Il est à noter que la mise de base pour chacun de ces types de paris peut varier d’un bookmaker à l’autre.

Le pari en jeu simple

Il existe 2 modes de jeu pour ce pari qui consiste à désigner 1 cheval. En simple gagnant, le cheval doit remporter la course, en simple placé, il doit terminer parmi les 3 premiers chevaux si la course fait 8 partants ou plus et parmi les deux premiers si la course fait moins de 8 partants. Si vous souhaitez en savoir plus sur le jeu simple, n’hésitez pas à consulter cette page (synthèse des plus gros rapports, pourcentage de reversements, etc.).

Le pari en jeu couplé

C’est le premier type de pari qui introduit la notion d’ordre. Il existe trois modes de jeu pour ce pari qui consiste à désigner 2 chevaux parmi la liste des partants. Le couplé gagnant et le couplé placé sont ouverts pour toutes les courses d’au moins 8 partants, tandis que le couplé ordre est accessible dès lors que la course compte au moins 4 partants. En savoir plus sur le pari couplé.

Le pari en jeu trio

Le jeu trio consiste à désigner 3 chevaux. Le pari est gagné si les 3 chevaux sont parmi les 3 premiers de la course. Si les 3 chevaux arrivent dans l’ordre, c’est le rapport trio ordre qui est remporté. Le trio est disponible sur toutes les courses d’au moins 8 partants, le trio ordre nécessite au minimum 5 partants. Pour en savoir plus sur le pari trio, veuillez consulter cette page.

Le pari en jeu tiercé

Comme dans le cas du trio, le tiercé consiste à désigner 3 chevaux. La différence avec le pari trio c’est que le pari tiercé n’est proposé que sur quelques courses dans la journée. La course évènement du jour (support du quinté) est systématiquement ouverte au pari du tiercé. Si les chevaux désignés arrivent dans l’ordre à l’arrivée alors le parieur touche le tiercé ordre, si les chevaux arrivent dans un ordre différent alors le turfiste touche le rapport désordre.

Le pari en jeu 2 sur 4

Le pari 2 sur 4 consiste à désigner chevaux. Les 2 chevaux désignés doivent faire partie des 4 premiers chevaux à l’arrivée de la course. Ce mode de pari est disponible pour toutes les courses d’au moins 10 partants. Il est a noté que pour ce type de pari, la mise de base est de 3€ ce qui en fait l’un des types de pari les plus cher du pmu. Pour en savoir plus sur le pari 2 sur 4.

Le pari en jeu multi

Le pari en jeu multi permet de désigner entre 4 et 7 chevaux. Le pari est remporté si les 4 premiers chevaux à l’arrivée ont été désignés par le parieur, quelque soit l’ordre. Le pari en jeu multi est disponible sur les courses d’au moins 14 partants, ce qui représente plusieurs courses par jours.

Le pari en jeu quarté +

Ce pari consiste à désigner 4 chevaux parmi les partants. Le joueur remporte le pari si 3 ou 4 des chevaux sont parmi les 4 premiers. Si les 4 chevaux sont dans l’ordre alors c’est le rapport ordre qui est gagné, si les chevaux arrivent dans le désordre alors le rapport désordre est touché, si seulement 3 des chevaux désignés sont à l’arrivée, le joueurs touche le bonus 3.
Plus de détail sur le quarté + sur cette page.

Le pari en jeu quinté +

Le quinté + est probablement le type de pari le plus connu, notamment en raison des montants des rapports que les joueurs peuvent gagner en cas de bon pronostic. Ce type de pari n’est proposé qu’une seule fois par jour, dans la course dite évènement du jour. Cette course est d’ailleurs nommé quinté du jour en raison de son statut particulier. Le quinté consiste à désigner 5 chevaux. En fonction de l’ordre et du nombre de chevaux présent à l’arrivée, le joueurs pourra toucher le quinté ordre, désordre ou le bonus 4, bonus 4 sur 5, bonus 3. Afin d’attirer plus de parieurs, la quinté offre aussi la possibilité d’augmenter les gains par le biais du N° Plus. En savoir plus sur le pari quinté.

Paris spécifiques des bookmakers

Pour se démarquer de la concurrence, certains bookmakers ont créé des paris exclusifs qu’ils sont les seuls à proposer. Sans en faire une liste exhaustive, d’autant plus que de nouveaux types de paris sont rajoutés régulièrement, voici quelques-uns des paris spécifiques proposés par les bookmakers autorisés :

  • Ze couillon de ZeTurf : le principe consiste à désigner le cheval qui va terminer 4eme de la course
  • Ze vertical de ZeTurf : le principe consiste à désigner les chevaux gagnants de 5 courses pour une réunion donnée
  • Ze 234 de ZeTurf : permet de parier en même temps en ZE4, trios et jumelés gagnants
  • Ze 345 de ZeTurf : permet de parier en même temps en ZE5, ZE4 et trios
  • Pick5 du PMU : permet de désigner 5 chevaux d’une même course sans précision de l’ordre
  • Quadrio du PMU : pari qui consiste à trouver les jumelés ordres de 2 courses
  • Tic3 du PMU : pari qui permet de jouer en quinté+, quarté+ et tiercé avec une même sélection de 5 chevaux
  • Le Mulet de France-Pari : consiste à désigner le cheval qui va terminer 4eme de la course
  • Groupé Gagnant de LeTurf : le principe consiste à trouver le groupe contenant le cheval classé à la première place de l’arrivée

Tous ces types de paris peuvent faire l’objet de stratégies particulières de la part des turfistes parieurs, mais dans ce cas le pronostic hippique devra faire l’objet d’une étude spécifique.

Les type de paris qui ont échoués

Le processus de création d’un nouveau mode de pari est long et coûteux pour les bookmakers : phase de création, phase de test, demande d’homologation auprès de l’ARJEL, etc.
Même si les bookmakers prennent toutes les précautions pour s’assurer que la proposition d’un nouveau mode de pari remportera un franc succès auprès des parieurs, il arrive parfois que le public n’est pas intéressé par le nouveau mode de jeu proposé (trop complexe, espérance de gain trop faible, rapports pas assez élevé, etc.). Comme ces nouveaux type de paris restent soumis au principe de la mutualisation des enjeux, les bookmakers ne peuvent pas les doter de prime spéciale et par conséquent, si les parieurs boudent le nouveau pari, celui-ci finira par disparaître car sans joueurs les gains proposés ne seront pas suffisamment intéressant pour attirer les parieurs. A titre d’exemple, le PMU a lancé en 2007 le type de pari Quadrio qui, passé l’effet nouveauté, ne rencontre pas le succès escompté. A tel point que le PMU ne le propose même pas dans son guide des paris officiels.

Le type de pari à éviter : SpOt et ces équivalents

Dès lors que l’on a compris ce qu’était le principe de mutualisation qui régit les paris hippiques ainsi que le mode de fonctionnement du pari SpOt, il devient totalement impensable de faire son pronostic pmu en utilisant ce système de sélection automatique. Le pari SpOt est une tentative du pmu pour rendre les paris pmu accessibles aux joueurs qui n’ont aucune expérience des paris hippiques. La promesse est simple : laissez le système sélectionner automatiquement les chevaux pour un pari Trio, Multi 2 sur 4 ou Quinté en se basant sur les paris enregistrés par les autres turfistes. Il est évident qu’en jouant comme la « masse », et dès lors qu’on considère que celle-ci cherche elle aussi à faire le meilleur pronostic, alors les taux de réussites seront immanquablement élevés. Le problème ; c’est qu’en jouant les chevaux de tout le monde, les rapports seront particulièrement faible, et la rentabilité nulle. Il est nettement préférable d’apprendre à analyser correctement une course pour faire son pronostic pmu, plutôt que d’espérer un gain en suivant le troupeau. Nous vous conseillons donc d’éviter le pari SpOt du PMU et ses déclinaisons chez les autres bookmakers.

Article à lire dans la même thématique :
La cote d'un pari hippique