Les notions mathématiques fondamentales du pronostic turf

Il ne s’agit pas de rentrer de plein pied dans la théorie des jeux mais d’en comprendre l’essentiel de façon à avoir une approche plus rationnelle lors de la construction d’un pronostic pmu. En faisant l’effort d’appréhender certaines de ces notions, les turfistes augmentent la qualité de leurs analyses des courses hippiques et la rentabilité de leurs paris. Tirer partie analyse de probabilité, de l’espérance de gain, c’est autant de chance de réaliser un bon pronostic pmu mathématique.

Que peut apporter la théorie des jeux aux pronostiqueurs pmu ?

La théorie des jeux est une théorie qui rassemble plusieurs concepts mathématiques utilisés dans l’analyse de phénomènes dans lesquels la meilleure décision est prise sur la base d’une anticipation de l’issue du phénomène. Le but est bien évidemment de modéliser ces situations du point de vue mathématique pour rechercher de façon systématique la stratégie optimale selon l’objectif à atteindre.

Dans le cas d’une course hippique, la théorie des jeux, que les matheux connaissent bien, est un moyen de représenter d’un point de vue mathématique tous les paramètres de la course afin d’en déduire la meilleure stratégie pour créer un pronostic pmu gagnant. La théorie des jeux classe chaque situation dans une catégorie particulière en fonction de 4 caractéristiques : l’habileté physique, l’aspect combinatoire, le hasard et l’information. Dans le cas d’une course de chevaux, l’habileté physique du pronostiqueur n’a aucun impact sur sa capacité à faire son pronostic. La réflexion et le raisonnement étant des qualités indispensables, l’aspect combinatoire du turf ne fait donc aucun doute. En ce qui concerne le niveau d’information, les pronostics pmu rentrent dans la catégorie des jeux à information complète, mais comme on ne peut négliger le fait que certains initiés puissent bénéficier de certaines informations (les fameux tuyaux du turf) au dépend des autres parieurs, on peut rajouter que le turf se classe dans la catégorie des jeux à information imparfaite. Dans la théorie des jeux, le turf appartient donc à la famille des jeux définis comme étant mixtes à information complète mais imparfaite. Cette catégorisation étant faite, on peut donc étudier par exemple les modèles mathématiques existants pour des jeux de la même catégorie, notamment les stratégies gagnantes et par extension mettre au point la stratégie pour faire un bon pronostic.

Les probabilités pour optimiser son pronostic

La théorie des probabilités est au cœur du processus de construction d’un pronostic pmu. La probabilité d’un événement caractérise le risque / la chance que celui-ci se réalise. Dans le cas d’une course pmu, c’est la comparaison des probabilités de victoire des partants qui permet d’effectuer un classement probable de l’arrivée. En analysant les probabilités de victoire, on peut aussi catégoriser les courses, mettant ainsi en évidence les courses avec un super favori, de celles ou tous les partants disposent des mêmes chances de faire l’arrivée. Boturfers se base en partie sur cette information pour effectuer sa catégorisation des courses faciles, jouables, difficiles, ou loteries.

C’est au travers de cette notion de probabilité qu’est notamment pris en compte la part de hasard qui régit l’univers des courses hippiques.
Les probabilités de remporter un pari doivent aussi faire partie de l’analyse du pronostiqueur dès lors qu’il connaît la pertinence de son pronostic, en étudiant l’espérance de gain de chaque type de pari, il peut ainsi faire le pari le plus rentable et le moins risqué au regard de sa gestion financière.

L’espérance de gain dans les courses hippiques

L’espérance mathématique est une notion très importante qu’il est parfois difficile de comprendre lorsqu’on est débutant dans les courses hippiques et les paris pmu. C’est pourtant un élément indispensable dans la sélection du type de pari à associer à un pronostic pmu. L’espérance de gain d'un pronostic hippique peut s'entendre comme étant la somme que l'on peut espérer gagner si le pronostic se réalise. L'espérance de gain est étroitement liée à la notion de moyenne. Comme dans de nombreux jeux d'argents, le turf fait intervenir une part de hasard qui empêche de prédire précisément l'arrivée d'une course hippique, mais en application de la loi des grands nombres, si l'on est en mesure de caractériser correctement chaque paramètre d'une course hippique, alors il devient possible d'estimer avec précision l'espérance de gain d'une course sous réserve que l'on dispose d'une base de donnée contenant suffisamment de courses similaires. Les bases de données s’enrichissent chaque jours, ce qui va contribuer à améliorer progressivement les résultats des pronostics pmu Boturfers.

Les mathématiques pour éviter l’addiction des paris hippiques

Au delà de l'optimisation des gains et d'une gestion financière efficace, une bonne compréhension des notions de mathématiques qui se cachent derrière les actions quotidiennes de chaque turfistes, aussi bien durant la création du pronostic de matheux que lors de la prise des paris hippiques, est primordiale notamment pour éviter l'addiction. En effet, de nombreuses études montrent que l'addiction aux jeux d'argents peut-être évitée dès lors que le parieurs comprend les types de paris et les probabilités de gains qui en découlent. L'école polytechnique de Milan a mise au point une formation pour les enseignants afin qu'ils puissent à leur tour sensibiliser leurs élèves sur les risques attenants aux paris hippiques. La compréhension des mathématiques constitue un excellent rempart contre la dépendance des jeux d'argents.

D'autres pages qui pourraient vous intéresser :
Découvrez comment l'informatique peut vous aider à faire un bon prono