Analyser les conditions de course pour faire le pronostic turf

Pour faire un bon pronostic pmu, il est primordial de s’imprégner des conditions de la course. En analysant minutieusement les conditions, le pronostiqueur va lever un certain nombre de piste pour effectuer, si ce n'est un classement, au moins une première sélection des chevaux présentant un bon potentiel pour faire l'arrivée. Mais encore faut-il savoir qu'est ce qu'on entend par « condition de course ». On peut dire qu'il s'agit de tous les paramètres qui ont trait à l'environnement direct et indirect de la course, mais qui ne touche pas directement à ce que l'on appelle un partant, c'est à dire le trio cheval - jockey - entraîneur.

Catégoriser les conditions de course

Vous trouverez-donc ci-dessous la liste exhaustive des conditions de course qu'il faut considérer lors de l'analyse d'une course en vue de faire le meilleur pronostic :

L'état de la piste doit être pris en compte pour faire le prono turf.
  • discipline
  • nature du sol
  • distance
  • hippodrome
  • corde
  • nombre de partants
  • type de départ
  • allocation / prime
  • condition météorologique
  • état de la piste
  • numéro de course
  • heure de la course
  • conditions de qualification

Toutes ces conditions ne sont pas a considérer au même niveau. Si les critères les plus importants permettent de distinguer clairement un classement des chevaux à l'arrivée, il n'est alors pas nécessaire d'aller étudier les conditions secondaires car cela ne changera pas le prono. Par contre cela n'exclue pas l'analyse du tableau des partants.

Les conditions de course de premier ordre

On classe dans cette catégorie les conditions de courses qui vont mettre en évidence certains des partants, aussi bien comme de possibles participants à l'arrivée que comme des chevaux n'ayant aucune chance de faire partie d'un pronostic gagnant. Comprendre l'influence de chacune de ces conditions sur les partants de la course est primordial pour faire un prono performant. Le pronostiqueur devra établir un classement de tous les partants au regard de chacune de ces conditions, puis en confrontant tous ces classements, il pourra être en mesure d'identifier des chevaux en mesure de faire l'arrivée.

La discipline de la course pmu

Les chevaux sont polyvalents, mais ils ne sont pas bons dans toutes les disciplines hippiques. C'est le travail de l'entraîneur et de l'éleveur de déterminer quelle sera la discipline la plus appropriée à un cheval. Bien entendu les caractéristiques morphologiques sont à prendre en compte, mais ça ne suffit pas, il faut aussi considérer le caractère du cheval. Pour faire le pronostic, il est important d’étudier les performances de chaque partant dans la discipline de la course (attelé, monté, plat, haies, steeple-chase ou cross-country).

La distance

Les chevaux ne disposent pas tous des même aptitudes physiques. Il en découlent une appétence particulière de chaque cheval pour une distance de course. En étudiant les résultats des partants sur la distance de la course (et dans la même discipline), on pourra faire une première ébauche du pronostic. Ce classement pourra notamment se faire sur la base des chrono. qui sont des données hippiques très intéressantes.

Le nombre de partants de la course

Il est bien évident que plus il y a de partants et plus le pronostic sera difficile (le nombre de combinaisons augmente et parallèlement la probabilité de réussite de chacune des combinaisons diminue). Pronostiquer une course de 18 partants est, quelque soit la discipline et le type de course, nettement plus compliquer que de pronostiquer une course de 5 partants.

Le type de départ

Il existe différents types de départ au turf. Certaines disciplines ne disposent que d'un seul type de départ comme le plat où tous les chevaux démarrent dans des stalles. Pour les disciplines de trots, il existe plusieurs types de départ, notamment avec l'autostart. Associé à l'étude du numéro de corde du partant, l'analyse du type de départ permet immédiatement de mettre en évidence les chevaux avantagés et ceux qui ne le sont pas. Le type de départ à donc un impact très important sur le pronostic pmu de la course.

L'état de la piste et le numéro de la course

C'est un facteur des plus importants. Avant chaque réunion, un commissaire de piste examine la piste et détermine son état qu'il va qualifier suivent une échelle spécifique qui va du terrain très léger au terrain très lourd notamment à l'aide d'un pénétromètre. L'état de la piste évolue aussi en fonction de l’avancement de la journée. Il peut sécher, se dégrader, et devenir un vrai problème pour certain numéro de corde, il est donc très important de surveiller le numéro de la course, car l'état de la piste n'est pas le même au début de la réunion et lors de la dernière course, et cela a des conséquences sur le pronostic pmu.

Les conditions de qualification

C'est souvent un élément qui est négligé par les pronostiqueurs débutants, pourtant c'est un moyen de repérer les partants qu'on va qualifier de « border ». Ce sont en effet les chevaux qui sont tout juste admis dans la course en raison du seuil de qualification et qui présente donc un très gros avantage par rapport à d'autres partants de la course qui sont plus moyen. Prenons par exemple le détail de condition suivant :

Pour chevaux entiers, hongres et juments de 5 ans et au-dessus, n'ayant pas, cette année, reçu 12.000 euros en victoires et placés. Seront qualifiés dans cette épreuve, les chevaux auxquels le handicapeur aura attribué une valeur égale ou inférieure à 27 kg. Les poids de cette épreuve seront remontés après division à la clôture des partants, afin que le poids le plus élevé soit fixé à 60 k.

Imaginons les chevaux A et B suivant qualifié pour cette course :

  • cheval A ayant reçu 11 900 euros dans l'année et présentant une valeur de 27 kg
  • cheval B ayant reçu 3 000 euros dans l'année et présentant une valeur de 20 kg

Il n'est pas très compliqué de comprendre qu'à la seule lecture de ces informations, le cheval A apparaît meilleur que le cheval B. En ordonnant suivant cette condition l'ensemble des partants, on obtient un classement à confronter à celui établi suivant les autres conditions de course précédentes...

Liste des conditions de course moins importantes pour faire le prono

Les conditions suivantes ne doivent pas être négligées, mais elles constituent toutefois une catégorie moins importante, et leur influence sur le pronostic sera donc toute relative.

Grille devant l'entrée de l'hippodrome de Vincennes

La nature du sol

Les courses de chevaux se courent sur des terrains différents. Il existe des pistes engazonnées mais aussi des pistes en PSF (mélange de sable et de fibre synthétique), des pistes cendrée (comme à Vincennes), des pistes recouvertes de pouzzolane, etc. Certains partants présente une réelle appétence pour un type de piste particulier, ce qui lui donne un avantage face à ces concurrents. Cela peut permettre de départager deux partants pour le pronostic pmu.

L'hippodrome

Il s'agit ici de différencier les grands hippodromes dit « parisien » des hippodromes régionaux. En effet les enjeux ne sont pas pour les entraîneurs et les jockeys lorsqu'ils courent sur un hippodrome parisien. Dans tous les cas, ils donnent le meilleurs d'eux mêmes pour faire gagner leur monture, mais on observe souvent des contre-performances sur les hippodromes régionaux, attention donc lorsqu'un partant qui ne court que sur des hippodromes parisiens se retrouve en province et vice et versa. Mais il y a d'autres éléments qui doivent être pris en compte sur l'hippodrome pour faire un bon pronostic, comme entre autre la topographie de la piste, la longueur des lignes droites, etc.

Les condition météorologiques

C'est un facteur qui va avoir des conséquences sur l'état de la piste, mais aussi sur les chevaux. La température sur l'hippodrome, mais aussi le vent doit être analyser car il peut réserver des surprises. Avec un vent de face par exemple, les premières lignes vont devoir fournir un effort plus important que dans le cas d'une météo plus propice. La pluie aussi peut s'avérer être un piège car elle va changer la nature de la piste ce qui peut s'avérer désastreux pour certains partants.

L'heure de la course

C'est un facteur que beaucoup de pronostiqueur ne prend pas en compte, et pourtant, on ne court pas de la même façon le matin que le soir, aussi bien du point de vue du jockey que du cheval. Attention à ne pas ignorer ce facteur lorsqu'on fait un pronostic pmu pour une nocturne par exemple.

La condition de corde

C'est un facteur qui prend plus moins d'importance selon le type de départ et la discipline de la course. Certains pronostiqueurs obtiennent de très bon résultats sur certaines physionomie de course en n'analysant que le numéro du partant. C'est un peu minimaliste, mais ça marche parfois pour faire le prono. En y ajoutant l'analyse des autres conditions de courses, on augmente toutefois nettement les performances du pronostic.

En conclusion, faire un pronostic pmu sans prendre le temps d'analyser correctement l'ensemble des paramètres évoqués sur cette page ne donnera rien de bon, même si vous disposez d'un pronostic fourni par la presse pmu ou un site spécialisé.

Sur le même sujet
Quelles sont les informations utiles dans le tableau des partants pour faire un bon prono ?
Comprendre les différents type des courses